Factures de la Stépĥanoise des eaux au 30/09/2022 , surévaluées???

Des usagers de la SSE Suez, qui gérait l’eau potable ont reçu des factures largement plus élévées que la consommation habituelle. La SSE n’a pas fait de relevé la veille de sa fin de mission, ou du moins pas plus qu’en fonctionnement courant. La facture adressée se fonde sur une estimation…

Il est donc nécessaire et urgent de faire son relevé d’index de compteur et le comparer à celui mentionné sur la facture pour demander une réduction s’il est inférieur… et de signaler, si vous le souhaiter au collectif qui pourra interpeler la SSE et obtenir une nouvelle facturation.

utilisez l’adresse contact@eaucitoyenne-biencommun.info

*******************************************************************************************************

Le Barrage d’une capacité de 42 millions de m3 en a 12 millions en ce moment :

Photo de Gerard Adier

article du Progrès du 9 octobre

Le barrage de Naussac a perdu 70% de son eau…

La question de la ressource et sa préservation passe au premier plan…

*********************************************************************************************************

SEMAINE DE L’EAU avec France Nature Environnement

*******************************************************************************************************

émission du 1 er août 2022 France culture : allons nous manquer d’eau à la rentrée 9 minutes

cliquez pour écouter
Dans le Progrès le 26 juillet cliquez pour télécharger

quand nous parlions, en 2021, des sécheresses estivales… vers la fin de l’interview sur France bleu

et dans les années à venir… une question de société et des choix à faire ! en toute humilité nous n’avons pas prévu le niveau critique de 2022, mais, souligné l’importance du sujet dans le futur proche.

le schéma directeur du bassin Loire Bretagne 2022 – 2027 validé…

Plus d’informations

cliquez sur l’image pour accéder au site

ET SI L’EAU DEVENAIT UN SUJET MAJEUR….

Après avoir surtout concentré l’attention sur le prix du m3 d’eau, délaissant d’autres aspects financiers, techniques, naturels… voici que les conditions climatiques font repenser le sujet.

Le quotidien le progrès y consacre plusieurs articles…

la qualité des réseau… combien de pertes en eau traitée ?

Eau potable : le réseau de votre commune a-t-il des fuites ?

Sécheresse, restrictions… l’eau est un bien précieux et menacé. Et pourtant, entre les litres d’eau potable envoyés dans les canalisations et ceux qui arrivent jusqu’à votre robinet, des mètres cubes de précieux liquide se perdent en route : les fuites représentent environ 1 litre sur 5 en France aujourd’hui. Mais tous les réseaux de distribution ne se valent pas : vétusté des tuyaux, taux de renouvellement, installations difficiles d’accès, hameaux à desservir… Celui de votre commune a-t-il un bon rendement ?

Combien d’investissements prévus ?

Combien de pertes ? sur le périmètre de la stéphanoise des eaux, les chiffres publics, indiquent 24 m3 par raccordement ! C’est un moyenne mais est-ce raisonnable de ne pas anticiper sur les années à venir, et de ne pas prévoir un plan ambitieux d’amélioration de la performance du réseau?

******************************************************************************************

plus d’un an de travail du collectif

Ce site créé fin 2020 contient des informations, collectées au long d’une année ! Une grande masse de documents qui peut sembler lourde et difficile à aborder, encore plus à digérer.

Pour savoir ce que vous allez trouver à partir des éléments du menu, voici un sommaire.

contact ECBC ? présente le collectif

à prop’eau rassemble des articles de presse ou liens avec des évènements sur le thème de l’eau.

documentation donne quelques bases, et le sous menu documents convention donne accès à une large part des contenus présentés lors de la convention citoyenne sur l’eau

Faits et enjeux reprend la problématique de la gestion de l’eau à Saint-Etienne. Et montre aussi l’étendue du sujet.

Le collectif a accueilli les réalisateurs du film « eau mon amour » le jeudi 25 novembre au cinéma Méliès Saint-François. (rue de la Valse à Saint-Etienne )

« L’eau n’est pas un bien marchand comme les autres mais un patrimoine qu’il faut protéger, défendre et traiter comme tel » indique la directive européenne du 23 octobre 2000. A l’échelle mondiale, de plus en plus de déclarations voient le jour aussi pour reconnaître l’eau comme un bien commun. Mais comment cela se transcrit-il en actes ? Comment garantir la préservation de cette ressource menacée mais vitale tout en assurant son accès inconditionnel à toutes et à tous ? Quelle part les différents acteurs (états, entreprises, citoyens) peuvent-ils et doivent-ils prendre dans la gestion de l’eau potable ?
Le collectif « Eau Citoyenne Bien Commun » a vu le jour il y a un an autour de ces interrogations, avec l’objectif d’obtenir une consultation de la population sur l’avenir de notre eau à Saint-Etienne Métropole. Le 27 janvier 2021, un vote du Conseil Métropolitain a entériné un projet de délégation du service public de distribution d’eau potable à une entreprise privée pour Saint-Etienne et 12 communes voisines, à partir de 2022 et pour une durée de 6 à 13 ans. Regrettant que ce projet ait été validé sans consultation des habitants ni des conseils municipaux des communes concernées, le collectif a organisé au printemps une « Convention citoyenne » ayant pour vocation d’informer et de recueillir les avis de citoyens de la Métropole sur l’avenir de notre eau et de sa gestion. Une expérimentation de démocratie participative inspirée de la Convention sur le Climat, mais mise en place à petite échelle, avec de petites mains…
Alors, vaut-il mieux confier la gestion d’un service public à un opérateur privé ou à une collectivité publique ?
Cette question s’est posée à Toulouse et sa métropole de 750.000 habitant-e-s au sujet des services de distribution de l’eau et de l’assainissement. Durant un an et demi, de juin 2017 à décembre 2018, la procédure d’harmonisation et d’unification de ces deux services a placé les 134 élu-e-s de la métropole toulousaine devant cette question éminemment politique… Nous découvrirons « comment le pouvoir politique ouvre ou non un espace de dialogue et de débat, et facilite ou non le processus d’intégration des usagers, des associations et des représentants du personnel dans la gestion de services publics essentiels à la population ». https://la-trame.org/eau-mon-amour-20-octobre-au-cinema…/

******************************************************************************************************

les RPQS, Rapports Annuels sur le Prix et la Qualité du Service pour l’eau potable et l’assainissement 2020 sont disponibles.

Le rapport annuel est un outil de communication entre les élus, leur assemblée délibérante et les usagers des services d’eau et d’assainissement. Il doit pouvoir être librement consulté en mairie. Les communes de 3 500 habitants et plus sont soumises à une obligation d’affichage (art. L. 1411­13 du CGCT).

ICI eau potable complet et en 2 parties 56 pages pour SEM et 8 pages Agence de l’eau

et ICI l’assainissement en 86 pages

****************************************************************************************************

le 1er septembre, une note a été adressée par mail à tous et toutes les élu(e)s de Saint-Etienne Métropole. Elle pose des questions et fait des propositions pour le marché de Délégation de Service Public, pour l’eau potable, dont l’étude est en cours, suite au dépôt des offres dont la date limite était le 26 juillet.

********************************************************************************************************

Au printemps, la convention a travaillé, comme prévu, voici un communiqué de presse sur le sujet

image convention
vidéo de 2 minutes : cliquez sur l’image pour la visionner

Soutenez le collectif avec ce formulaire en ligne

Faisant suite à la démarche du collectif créé fin 2020, le projet de convention citoyenne se concrétise au printemps 2021 :

15 personnes ont accepté de passer plusieurs séances le samedi après midi, pour s’informer, échanger et faire des propositions. Les informations seront apportées par des personnes qualifiées sur les différents aspects. Les questions et échangent qui suivront chacun des apports théoriques permettront aux personnes de s’emparer du sujet. De leur implication se dégageront des propositions pour répondre aux deux questions :

Comment Saint-Etienne Métropole doit-elle gérer l’eau, ce bien commun  dans l’intérêt de ses habitants?

Quelle part doivent prendre les citoyens dans cette gestion et dans son contrôle ?

0 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 0

ET AU PLAN NATIONAL, IL Y A UNE VOTATION CITOYENNE L’EAU EST A NOUS

0 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 00 0 0 0 0

Fin 2020 le collectif se mettait en route avec les bases suivantes !

directive européenne du 23 octobre 2000 :

L’eau n’est pas un bien marchand comme les autres mais un patrimoine qu’il faut protéger, défendre et traiter comme tel.

téléchargez la charte ICI pour la partager

La lettre ci-dessous a été adressée à tous les membres du conseil métropolitain

télécharger cette lettre ICI