dans la presse et les médias

*************************************************

29 minutes sur france culture, de questions actuelles sur l’eau samedi 29 octobre écouter« 

***********************************************

Complément d’enquête « L’eau du robinet est-elle (vraiment) potable ? » sur france.tv

cliquez sur l’image pour accéder à l’émission

********************************************************************************************************

22/09/2022, dans Le Monde la question de la qualité pesticides en excès! lien vers l’article

**********************************************************************

21/09/2022 dans Reporterrre, la tarification sociale et écologique à Dunkerque

19/09/2022

dans le quotidien le Monde du 19/09/2022 … Nestlé pompe trop dans les Vosges

*********************************************************************************************

aurions nous imaginé qu’une commune de la Loire manque d’eau potable cet été?

https://www.leprogres.fr/environnement/2022/09/14/belmont-a-sec-la-saone-et-loire-a-la-rescousse

La sécheresse… dans la Loire aussi. article du progrès du 23 juin ICI

****************************

La nouvelle ligne de partages des eaux !

Les gouttes de pluie qui tombent sur l’agglomération vont soit dans la méditerranée, soit dans l’atlantique…. et côté marchés et délégations de service public, soit à la SAUR soit à SUEZ !

l’eau potable sera gérée par la SAUR… alors que SUEZ via la stéphanoise des eaux gérait cela.

La SAUR gérait l’assainissement, et la nouvelle régie fait appel à SUEZ…

étonnant non?

voir les article dans IF, suite

Pas de dogmatisme dans ces choix… régie, mais avec combien de millions d’euros au privé ?

les jardiniers sont aussi confrontés à des problèmes d’eau…article du Progrès du 20 mai

Usage de l’eau pour l’agriculture, dans la Loire…

l’irrigation et les retenues collinaires, pour quelle agriculture? Dans le Progrès mi-mai :

les retenues, une solution ? et le partage de l’eau entre diverses agricultures

dégradation des terres, aussi une question d’eau, et de modèle agricole :

article du monde du 29 avril ICI (2 pages à télécharger)

**************************************************************

émission à réécouter :

cliquez sur l’image pour aller à la page de l’émission

28 mars 2022 dans le progrès

Fleuve Loire : « Les enjeux se croisent avec la Haute-Loire »

La pollution se cristallise dans les barrages mais commence dès les premières activités humaines aux abords de la source : « En Haute-Loire, on ne se rend pas forcément compte que tout va se retrouver à Grangent. »

Notre enquête

Comment en étant aussi proche de la source, l’eau de la Loire peut-elle être aussi polluée ? Nous avons voulu comprendre, au fil du fleuve, les différentes problématiques, de la source jusqu’à ce qu’elle quitte le département de la Loire. Jusqu’au jeudi 31 mars, découvrez notre enquête. Aujourd’hui, pollution accumulée et problèmes enfouis.

Le territoire du SAGE (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux) Loire en Rhône-Alpes englobe une grande partie de la Loire et certains territoires de Haute-Loire, du Puy-de-Dôme et du Rhône. « Nous fixons les priorités de gestion pour toutes les gouttes d’eau qui se jettent dans la Loire de Bas-en-Basset à Roanne », explique Gonzague de Montmagner, animateur de la Commission Locale de L’Eau du SAGE (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux) LRA.

« Depuis la Haute-Loire, on ne se rend pas forcément compte que tout va se retrouver à Grangent »

Le SAGE LRA est un outil de gestion issu de la politique de l’eau décentralisée par grands bassins. Il fixe les grands objectifs pour atteindre une bonne qualité des eaux : « Le SAGE est un outil qui permet de s’adapter aux spécificités de notre territoire qui s’étend sur 4 000 km² et environ 300 communes. »

Le SAGE a également une portée réglementaire : « En 2014, le SAGE a demandé que dans les grandes stations d’épuration, on passe l’abattement du phosphore de 80 % à 90 %. Nous devons faire une analyse de cette démarche, entre le coût et le bénéfice. Les dépenses sont contraintes par la nécessaire maîtrise du prix de l’eau. Il faut donc trouver où il sera le plus efficace de mettre l’argent. »

******************************************************************************************************

Dans la métropole stéphanoise…. Une surprise à quelques jours de la semaine mondiale de l’eau ! !

et avant le conseil métropolitain du 24 mars ! ! ! les infos sont dans le quotidien le Progrès ! !

cliquez sur l’image pour télécharger l’article

********************************************************************************************************

dans le progrès de mars, un dossier sur l’eau de jean Philippe Vigouroux

« L’eau potable est indispensable. Et soumise à de rudes épreuves. La préserver est une urgence. Pour l’Homme autant que pour la nature. Fidèles à notre engagement, nous vous présentons ce mois-ci des initiatives concrètes et vertueuses, dans notre région et au-delà. Il est question de ces pêcheurs anonymes, premières sentinelles des rivières de l’Ain. Mais aussi des PCB, ces polluants quasiment chassés du Rhône mais difficiles à éradiquer. »

lien vers le dossier ICI

********************************************************************************************************

Suez Véolia… fin de partie, cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger l’article d’Isabelle Chaperon dans le Monde du 18 janvier 2022

La concurrence libre et non faussée pour les marchés de DSP à venir ???

Dans Alternatives économiques de janvier…le problème des bassines en Vendée

cliquez sur l’image titre pour télécharger l’article

pas une info, mais une PUB

l’affiche par de la transformation écologique…

le rapport annuel disponible sur le site mentionné, par plus de performance boursière ! !

en île de France, des marchés et des enjeux énormes…

Article d’Alternatives économiques Mathieu JUBLIN 10 septembre 2021

*****************************************************************

dans le Progrès du 23 Août : alerte sur la question de l’eau

du point de vue d’une organisation agricole ici

du point de vue d’une association de pêcheurs ici

article en ligne de Reporterre le 15 juillet ici extrait ci-dessous :

« Raréfaction qualitative », accaparement par des intérêts privés, pollution… La commission d’enquête sur l’eau sort un rapport alarmant sur l’état de cette ressource en France. Elle appelle le gouvernement à la considérer comme un bien commun. C’est un pavé de 316 pages jeté dans la mare du gouvernement. À l’arrivée, le rapporteur de la commission, le député La République en marche (LREM) Olivier Serva, estime que « les intérêts privés peuvent entrer en collision avec les objectifs d’une gestion collective de la ressource et de la distribution de l’eau, si l’État ne garantit pas des règles du jeu claires, transparentes et équitables ».

26 mai : Le suivi de média en ligne IF lire ici

Eau potable et santé. Le problème des pesticides. lire l’article du nouvel observateur avril 2021

*********************************

La sous traitance dans le service public… lire l’article d’Alternatives économiques de juin 2021

question : dans le cadre de la DSP pour l’eau potable… qui prévoit de sous traiter des missions pour la régie d’eaux brutes,

  • quel sera le coût pour Saint-Etienne Métropole ??
  • qu’ elle sera la part de maîtrise perdue par Saint-Etienne Métropole ? ? ?

Une réflexion sur le contexte général : la sous traitance dans l’action publique de l’Etat. art de Médiapart du 18 mai… et pour le dossier de l’eau qui reste en régie (eau brute et assainissement) quelle sous traitance ? à examiner de près…

***********************************

le Progrès 15 mai

Veolia/Suez : un « accord définitif de rapprochement » enfin conclu

Veolia et Suez ont annoncé avoir signé ce vendredi « un accord définitif de rapprochement », qui permettra au premier d’acquérir une large part du second.

C’est l’épilogue d’une longue bataille. Les deux poids lourds français de l’eau et des déchets Veolia et Suez ont enfin scellé ce vendredi l’accord qui verra le premier mettre la main sur une bonne part du second. 

Veolia et Suez ont annoncé avoir signé « un accord définitif de rapprochement ». L’accord garantit « un périmètre industriel et social cohérent » pour les activités restantes de Suez.

Un accord de principe a par ailleurs été signé entre les deux groupes et un consortium d’investisseurs constitué des fonds Meridiam et GIP, ainsi que de la Caisse des Dépôts (avec sa filiale CNP Assurance), qui rachèteront ce « nouveau Suez », indique le communiqué.

Veolia devient un « champion » du secteur

Les deux groupes, engagés dans une bataille épique autour de l’OPA de l’un sur l’autre, avaient signé un armistice le 11 avril, se donnant jusqu’au 14 mai, ce vendredi, pour formaliser leur accord. Veolia absorbe une bonne part de Suez, pour devenir un « champion » du secteur pesant 37 milliards d’euros.

Le deal prévoit aussi qu’il cède assez d’actifs pour maintenir un Suez indépendant, représentant 6,9 milliards d’euros, soit moins de la moitié du groupe actuel, concentré sur la France, et qui sera repris par de nouveaux actionnaires.

******************************************

Véolia / Suez article du Monde le 15 mai lire

******************************************************************************************************************************************************************************************************************

Le travail débuté par la convention citoyenne présenté dans le progrès du 19 avril. cliquez sur l’image pour le lire

François Catalano, co-président de Citoyennes et Citoyens libres de la Loire et
Vincent Berthet, de la SCOP Développement et Humanisme, qui anime les échanges entre participant.e.s

dans Marianne le 16 avril les maires écolos face à la « remunicipalisation » lire ici

Extrait du quotidien Le Monde. 13 avril Suez Véolia

L’opération entre les numéros un et deux mondiaux des services à l’environnement doit être définitivement conclue d’ici au 14 mai, avant d’être soumise à l’examen d’une vingtaine d’autorités de la concurrence, dont celle de la Commission européenne.

Les deux groupes resteront en concurrence

L’opération doit être définitivement conclue d’ici au 14 mai, avant d’être soumise à l’examen d’une vingtaine d’autorités de la concurrence, dont celle de la Commission européenne. Elle laisse subsister dans le paysage deux groupes aux profils très différents, qui resteront en concurrence sur le marché hexagonal (avec la Saur) et dans les quelques pays étrangers où Suez pèsera encore.

D’un côté, le mastodonte Veolia, présent sur cinq continents dans l’eau, les déchets et l’énergie, fort d’un chiffre d’affaires de 37 milliards d’euroset de 220 000 employés ; de l’autre, un « nouveau Suez », qui gardera une forte empreinte nationale, des actifs dans les technologies de l’eau et une présence sur quelques marchés importants (Chine, Inde, Australie, Italie…), avec 40 000 salariés et une activité de 7 milliards d’euros(contre 17 milliards en 2020), qui doit néanmoins lui permettre de se développer sur les secteurs de l’eau et des déchets complexes….

Suez avec 40% de capitaux d’un fond de pension des USA??

Le Progrès du 8 avril annonce la convention citoyenne sur l’eau

cliquez sur l’image et faites afficher pour l’agrandir

L’eau à vendre… pas en France, mais c’est un marché lucratif… la BNP Paribas est dans les acteurs… voir l’article du monde du 3 avril 2021

à France bleu Saint-Etienne / france 3 le 23 mars revoir

dans le périodique de Saint-Etienne Métropole l’eau est en débat

cliquez sur l’image

crainte de la PME Cholton sur les futurs marchés dans le progrès 25 02 2021

Dans Marianne ce lundi 22 février, autour du sujet Véolia Suez , des conseillers… bien rémunérés

L’eau sujet majeur en 2021… Le Progrès du 17 février, y consacre un dossier de 16 pages…

cliquez pour les 15 autres pages, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16

article du 11 février magazine IF rédaction Xavier Alix

Duel Véolia Suez… Bon pour l’usager à qui l’ on parle de saine concurrence entre opérateurs?

et une reprise de l’information dans le Progrès le 9 février

Négocier ou municipaliser ?

article du 6 février à télécharger

article du 2 février à télécharger

article du 29 janvier